Article 0

Eczéma de paupière, atopique, eczéma de contact, lucite estivale …

Eczema

L’eczéma atopique, c’est-à-dire qui se manifeste sur un terrain à tendance allergique, est dû à une inflammation non contagieuse de la peau. L’eczéma atopique, qui’il soit sur la paupière ou ailleurs, se manifeste par des rougeurs, de petites vésicules, des squames lorsque la peau sèche et des démangeaisons. L’eczéma atopique est une réaction immunitaire immédiate où il n’y a pas de contact entre la peau et un allergène.

Quant à l’eczéma de contact, il peut être de 2 sous types : 

  • Eczéma de contact allergique
  • Eczéma de contact irritatif

Pour faire la différence entre ces deux types d’eczéma de contact, il existe des critères. Dans le cas de l’eczéma de contact allergique :

  • Les manifestations apparaissent après plusieurs jours.
  • La bordure de l’érythème (zone rouge) est irrégulière. 
  • Il y a des éruptions à distance.
  • Il existe un suintement de l’érythème et des vésicules.
  • Le patch test est positif.

Dans le cas de l’eczéma de contact irritatif :

  • Les manifestations apparaissent rapidement.
  • La bordure de l’érythème (zone rouge) est nette.
  • Il n’existe pas d’éruptions à distance du lieu de contact.
  • L’érythème est vernissé ou squameux.
  • Le patch test est négatif. 

 

Globalement, 50% des eczémas (paupière ou autre partie du corps) sont atopiques c’est-à-dire qu’ils se présentent chez un individu qui dispose d’une prédisposition à devenir allergique ou qui est allergique. 25% sont des eczémas de contact irritatif et les autres 25% sont des eczémas de contact allergique.

L’eczéma, tout type confondu, est la maladie dermatologique la plus fréquente. Elle représente 30 % des consultations en dermatologie. En Europe, 15% à 30% des enfants sont concernés et 2 % à 10 % des adultes. Ces chiffres montrent aussi que la majorité des enfants en guérisse. Les cas d’eczéma ont plus que doublé ces 30 dernières années ce qui indiquent clairement que l’environnement joue un rôle prépondérant dans cette pathologie.

 

Causes de l’eczéma atopique

 

Selon les théories académiques actuelles, les différentes formes d’eczéma seraient dus à une perte de la régulation entre les réactions lymphocytaire de type T-H1 et celles de type T-H2.

Si votre système immunitaire produit de forte réaction de type H1, vous serez très fort pour lutter contre les virus. Si votre système immunitaire produit de forte réaction de type H2, vous serez très fort pour lutter contre les parasites et les allergènes.

Cette équilibre H1-H2 est réalisé par l’environnement. Les acteurs de cette régulation H1-H2 sont les probiotiques, les helminthes, les endotoxines et certaines mycobactéries qui entraînent la libération d’interleukine 10 et de TGF-Béta qui va moduler l’activité des lymphocytes L régulateurs qui vont forcer l’équilibre H1-H2.

L’eczéma atopique peut commencer très tôt dans la vie. Il s’observe chez les nourrissons. Dans ce cas, souvent, il témoigne d’une allergie à l’albumine de l’œuf qui vient exciter démesurément les lymphocytes de type H2. Il convient alors de stimuler les lymphocytes T régulateurs pour rééquilibrer la balance H1-H2.

Lorsque les réactions immunitaires sont très importantes c’est-à-dire que le déséquilibre entre les lymphocytes T type H1 et les lymphocytes T type H2 sont importants et que la personne est jeune, il est possible de voir de l’asthme ou diverses autres réactions allergiques s’associer à l’eczéma atopique.

Comme le stress stimule la réponse immunitaire, il est normal que des épisodes d’anxiété et de stress stimulent l’intensité de l’eczéma atopique.

Pour réquilibrer les lymphocytes T régulateurs, il convient de consommer certaines souches de bactérie qui sont présentées en bas de cet article.

 

Causes de l’eczéma de contact allergique

 

L’eczéma de contact survient 7 à 10 jours après un premier contact avec un allergène. C’est le temps nécessaire pour que le corps réagisse à une première exposition. On parle alors de la phase d’induction. Après cette phase d’induction, la réaction cutanée se développe en 24 à 72 heures. On parle alors de phase de révélation.

Certains allergènes n’induisent un eczéma de contact qu’après exposition aux rayons ultraviolets du soleil ou d’autre source (solarium). On parle alors de photoallergie ou de lucite estivale (allergie au soleil). D’une manière générale, même si ce n’est pas scientifiquement établie par des études, on peut retenir que le soleil stimule la réponse immunitaire. Si un individu est sensibilisé à un allergène, sa réaction sera en général plus forte après exposition au soleil. 

Les allergènes de contact les plus fréquents sont :

  • la teinture des vêtements, le cuir, la colle, le caoutchouc, les latex, les accessoires en nickel que l’on trouve dans les bijoux fantaisie, boutons de pantalon, etc.
  • Les composants des produits cosmétiques tels que les parfum, shampoing, déodorant, teinture, vernis, etc.
  • Les allergènes professionnels que l’on trouve dans les produits utilisés dans le bâtiment, les professions de santé, les coiffeurs, les horticulteurs, etc.

Le mécanisme de sensibilisation de l’eczéma de contact allergique est identique à celui de l’eczéma atopique. Le déséquilibre H1-H2 entraîne la réponse H2 qui se termine par la production d’immunoglobuline de type E qui déclenchera la libération d’histamine lors du prochain contact avec l’allergène.

 

Causes de l’eczéma de contact irritatif

 

L’eczéma de contact irritatif est dû, comme son nom l’indique à l’exposition répétée à un agent irritant. A 20 ans, avoir de l’huile de moteur de tondeuse à gazon sur les mains ne fait rien car notre peau est protégée par une couche lipidique qui nous isole de l’environnement. A 50 ans, que l’on soit en ménopause, en pré-ménopause, en andropause ou en pré-andropause, la peau est déjà sèche. Exit la couche lipidique protectrice. De ce fait, les produits irritants rentrent directement en contact avec la couche cornée (stratum corneum) qui est d’autant plus réduite que l’on est âgé.

C’est perte d’isolement par rapport à l’environnement abouti à la stimulation des mastocytes et des cellules dendritiques de la peau ce qui finit par entraîner une réponse immunitaire.

D’une manière générale, sur une peau affinée, les produits purement irritants comme les allergènes entraînent facilement des réponses immunitaires et donc de l’eczéma.

 

Quel traitement pour les eczémas ?

 

Dans toutes les situations de réactions hyper-immune, il convient de moduler l’activité du système immunitaire. Pour ce faire, soit nous agissons avec des médicaments immuno modulateurs (ce n’est pas notre propos ici, votre médecin saura mieux vous en parler), soit nous agissons en amont au niveau de l’écosystème intestinal pour accroître la tolérance.

 

Protocole pour augmenter la tolérance du système immunitaire :

 

Enterelle plus Bromatech : 1 capsule matin et soir pendant 24 jours

puis

Bifiselle Bromatech : 1 capsule le matin pendant 12 jours

En même temps que 

Ramnoselle Bromatech : 1 capsule le soir pendant 12 jours

puis

Citogenex Bromatech : 1 capsule le matin pendant 3 mois

En même temps que 

Serobioma Bromatech : 1 capsule le soir pendant 3 mois

Pour réduire les cytokines, il est recommandé d’associer un mélange de teintures mères tel que pissenlit, chardon marie et chélidoine 100ml aa: 20 gouttes dans un verre d’eau 3x/jours


Quelques études sur le lien entre eczéma et flore bactérienne

Cliquez sur les produits pour en savoir plus :

Enterelle plus-bromatech

Enterelle Plus, Bromatech, 12/24 caps.

CHF13.80CHF25.80

Citogenex-bromatech

Citogenex, Bromatech, 30 caps.

CHF43.80

Bifiselle-Bromatech

Bifiselle, Bromatech, 30 caps.

CHF21.80

ramnoselle-bromatech

Ramnoselle, Bromatech, 30 caps.

CHF21.80

Serobioma-Bromatech

Serobioma, Bromatech, 24 caps.

CHF26.80

Dr Nature - Préparation magistrale 3 teinture-mère

Mélange de 3 teintures mères, Dr. Nature, 50/10ml

CHF29.00CHF57.00

1
Copy link
Powered by Social Snap