Article 0

Marques

Prix

  • CHF CHF

Quantité

Teintures-mère

Qu’est-ce qu’une teinture mère?

Les teintures mères sont des solutions hydro-alcooliques obtenues à partir d’une macération de plantes fraîches dans de l’alcool. Pour que la macération soit complète, la plante doit macérer pendant trois semaines dans de l’alcool dont la pureté varie entre 60° et 95°. Afin que le produit final soit homogène, les plantes doivent être régulièrement agitées. Il faut aussi que cette macération soit réalisée à l’abri de la lumière afin que le liquide se charge des principes actifs de la plante. Le macérat est ensuite filtré, pour ne garder que la solution liquide.

Les tisanes et les thés sont des extractions à l’eau. Ainsi, en faisant décocter une plante dans de l’eau, on ne peut extraire que ses principes actifs solubles dans l’eau. Parce que la teinture mère est une extraction avec un mélange d’eau et d’alcool, cela permet d’extraire les composants solubles dans l’eau mais aussi les composants solubles dans l’alcool ce qui permet d’obtenir un plus large éventail de substances actives issues de la plante.

L’alcool est un produit volatile. Selon la médecine chinoise, il apporte à la préparation un mouvement ascendant. Ainsi, une plante qui serait trop laxative (mouvement descendant marquée) verrait son effet réduit par l’extraction alcoolique, rendant ainsi ces effets sur l’organisme plus équilibré.

D’une manière générale, l’extraction hydro alcoolique garantit une bonne pénétration dans le plasma sanguin et permet de traiter tous les pathologiques, surtout celles où le mouvement descendant est trop fort (diarrhée, baisse de tension, hémorragie utérine, mauvais retour veineux, narcolepsie, hypersomnie, fatigue, etc.) mais aussi les pathologies qui affectent le haut du corps (trouble de l’humeur, angoisse, dépression, etc.).

 Voir les produits

 

Indications des teintures mères

Les indications des teintures mères sont très large. Ci-dessous, un échantillon des indications utiles :

  • En cas de fin de vie : lavande, bouleau (feuilles)
  • En cas d’acné : Pensée sauvage
  • En cas d’acouphènes : Gingko
  • En cas d’addiction à l’alcool : Avoine
  • En cas d’addiction aux drogues : Avoine
  • En cas d’addiction au tabac : Avoine
  • En cas d’aérophagie : Absinthe.
  • En cas de ballonnements : Absinthe.
  • En cas d’annexite : Alchémille, camomille.
  • En cas de salpingite : Alchémille, camomille.
  • En cas d’inflammation des ovaires : Alchémille, camomille.
  • En cas de sensation de brulure des yeux : valériane, euphraise
  • En cas de douleur rhumatismale : Pissenlit, bouleau (feuilles), romarin, frêne, berberis, marron d’inde, verge d’or, ortie.

Comment choisir entre une teinture mère et une huile essentielle ?

Les huiles essentielles permettent d’obtenir des principes actifs solubles dans l’huile donc de grosses molécules qui seront transportées dans les lipoprotéines vers les tissus gras tels que les adipocytes, le système nerveux central, le liquide synovial, etc. De plus, les huiles essentielles contiennent des principes actifs antibiotiques, antifongiques, antiviraux très puissant comparé aux autres préparations. C’est donc dans ce cadre-là qu’il convient de les privilégier. L’huile essentielle de Tea Tree est déjà bien connue pour ses propriétés désinfectantes et antibiotique. Idem pour l’huile essentielle de Laurier noble, de cyprès ou de giroflier. Vous ne retrouverez pas tellement ces indications dans les autres formes galéniques.

Enfin, certaines huiles essentielles sont légèrement toxiques. De ce fait, il convient de respecter les posologies indiquées. Comme elles sont principalement métabolisées par le foie, il convient de ne pas souffrir de maladie hépatique.

Côté teinture mère, leur force réside dans leur capacité à faire monter l’énergie mais aussi à traiter les organes du haut du corps tel que le cœur, les poumons, les voies aériennes et le cerveau notamment en cas de dépression, d’angoisse ou d’anxiété.

Comment choisir entre une teinture mère et un macérat de bourgeons

Les macérats de bourgeons sont des macérations de bourgeons ou de jeunes pousses dans des solution hydro alcoolique. Ils contiennent de plus grandes concentrations de phytohormones et de ce fait sont plus adaptés en cas de vieillissement d’un organe pour stimuler la division cellulaire des cellules souches et déclencher l’apoptose des cellules sénescentes. Les macérats de bourgeons trouvent naturellement leur place lorsqu’il s’agit de traiter le vieillissement, le retard de croissance, le retard de développement (rachitisme, agénésie, difficultés scolaires, etc.) ou encore la cicatrisation (ulcère de l’estomac, infarctus du myocarde, traumatisme crânien, etc.).

La teinture mère est plus indiquée en cas de trouble fonctionnel d’un organe en bonne santé qui serait perturbé par des émotions, du stress, etc.

Comment choisir entre une teinture mère et un extrait de plante standardisé ?

L’extrait de plantes fraîches standardisées (également appelé EPS) est la forme galénique qui offre la meilleure extraction des principes actifs des plantes. Elle effets, l’extraction de l’EPS permet de garantir que l’ensemble du spectre de substance active de la plante sera collecté dans le produits final. Toutefois, cela ne va pas sans inconvénient. Ainsi, le traitement qui tiendra dans un flacon de 30 ml de teinture mère nécessitera une bouteille de 600ml d’extrait de plante standardisé. De ce fait, il devient difficile d’envisager un traitement à midi si vous êtes sur votre lieu de travail.

Le prix est un second obstacle posé à la prescription des extraits de plantes fraîches standardisés. Ils sont bien trop chers et ne sont plus remboursés par les caisses complémentaires de nombreux pays.

Ces deux inconvénients réduisent la disponibilité des EPS sur le marché.

Posologie des teintures mères

Les teintures mère dynamisées nécessitent 5-10 gouttes dans un verre d’eau 3x par jour.

Les teintures mère classiques nécessitent 20-30 gouttes dans un verre d’eau 3x par jour.

Accueil du site : les compléments alimentaires

Afficher tous les 26 résultats

26