Article 0

Marques

Prix

  • CHF CHF

Quantité

Huiles essentielles

L’aromathérapie : quelques brefs rappels

L’aromathérapie est l’art d’utiliser les huiles essentielles (HE). celles-ci sont obtenues par distillation à la vapeur d’eau dans un alambic. La vapeur d’eau passe au travers des végétaux (plante entière) ou d’une partie de la plante dont on souhaite extraire les principes actifs. Il peut s’agir de distiller les feuilles, l’écorce ou encore la racine. L’huile essentielle est composée uniquement de molécules aromatiques volatiles et ne contient pas de corps gras (acides gras, triglycéride, cholestérol) malgré son appellation.

A part l’extraction à la vapeur d’eau, il existe d’autres méthodes d’extraction telles que la pression à froid, l’extraction avec du solvant ou encore l’enfleurage.

Les plantes doivent être récoltées à maturité, lorsque le végétal contient les plus fortes concentrations en huile essentielle. La teneur en principes actifs varie selon les caractéristiques du sol, mais aussi selon l’ensoleillement auquel la plante a pu bénéficier, l’altitude du terroir, le climat de l’année écoulé, l’humidité, la variété génétique de la plante, l’âge de la plante, etc. Le temps de séchage et les conditions de la cueillette jouent aussi un rôle important dans le résultat du produit fini.

 Voir les produits

 

Comment choisir entre une huile essentielle et une autre forme d’extraction ?

Les huiles essentielles contiennent des principes actifs antibiotiques, antifongiques, antiviraux très puissant comparé aux macérats de bourgeons, aux hydrolats, aux teinture mères et aux extraits de plantes fraîches standardisées. C’est pour l’indication anti infectieuse qu’il convient de privilégier les huiles essentielles, c’est une action majeure de l’aromathérapie. L’huile essentielle de cannelle est connue par exemple pour ses propriétés tonifiantes mais surtout désinfectante et antibiotique. Idem pour l’huile essentielle de Tea Tree, de Palmarosa ou de Ravintsara qui ont d’excellentes vertues antibiotiques. 

Les teintures mères sont plus indiquées en cas d’émotions ou de troubles fonctionnels. Les macérats de bourgeons sont plus indiqués en cas de vieillissement des organes internes. Quant aux extraits de plantes fraîches standardisées, ils sont plus indiqués pour les personnes qui n’a pas besoin d’avoir leur remède sous la main toute la journée car les conditionnements sont souvent encombrants.

Efficacité et effets secondaires des huiles essentielles

Les huiles essentielles sont très concentrées en principes actifs donc très efficaces. Revers de la médaille, comme elles sont très concentrées en principes actifs, elles sont potentiellement toxiques pour les organismes fatigués ou même chez les personnes en bonne santé qui dépassent les doses recommandées. Comme tout produit efficace, les huiles essentielles de l’aromathérapie occidentale contiennent aussi des produits toxiques ou caustiques pour la peau. De ce fait, il convient de respecter les posologies et les contre-indications indiquées. Comme elles sont principalement métabolisées par le foie, il convient de ne pas souffrir de maladie hépatique.

Faut-il interdire les huiles essentielles aux enfants et aux femmes enceintes ?

Non, pas de manière systématique mais il convient d’adapter les posologies et de respecter les contre-indications. Il faut aussi tenir du poids et de l’âge des utilisateurs car le foie d’une enfant de 6 ans ne métabolise pas aussi bien les principes actifs liposolubles que le foie d’un adulte de 20 ans. 

L’âge a aussi un rôle important. Pour s’en rendre compte, il faut savoir que nous perdons environ 1% de fonction par année. Ainsi à 50 ans, nous avons déjà perdu 50% de notre fonction hépatique, 50% de notre fonction rénale, etc. On comprend alors très bien que la posologie chez un patient de 65 ans ne sera pas nécessairement celle d’un jeune adulte de 24 ans.

Concernant le poids, la logique est la même. La posologie chez une personne de 45 ans pesant 45 kg sera plus faible que celle d’un patient de 45 ans pesant 80 kg.

Comment utiliser les huiles essentielles sur la peau ?

L’application locale de nombreuses huiles essentielles est déconseillée dès qu’elles sont allergisantes, irritantes ou photosensibilisantes (comme la cannelle, le thym, l’origan, la sarriette, l’orange, le citron, etc.). Afin d’éviter tout risque d’excès, il convient de diluer et de mélanger l’huile essentielle dans une huile végétale.

Posologie pour une application locale : 1 à 2 gouttes dans de l’huile végétale, 3 à 4 fois par jour. 

Posologie pour réaliser un massage du corps entier : Mélangez 5 à 10 gouttes d’HE dans 2 cuillère à soupe d’huile végétale d’amande douce, de macadamia ou de jojoba. Il est recommandé de ne pas dépasser  4 massages par jour au maximum.

Comment utiliser les huiles essentielles par voie orale ?

La prise orale est surtout réservée à des problèmes infectieux. En fonction de l’action visée, vous pouvez prendre 1 à 6 gouttes sur un support neutre (comme de l’eau ou du jus de fruit) par jour.

Par voie orale, il convient particulièrement de tenir compte du poids, de l’âge et du sexe du patient.

Retour en page d’accueil : complément alimentaire

Afficher tous les 41 résultats

41