Article 0

coronavirus 2

Dans le domaine de la santé, l’agence européenne du médicament et toutes les agences nationales, n’acceptent de voir des indications figurer sur des produits à visé thérapeutiques que si celles-ci ont pu être scientifiquement démontrées et cela avec un niveau de preuve suffisante pour qu’elles fassent l’objet d’une reconnaissance quasi unanime des experts du domaine.

Toutefois, devant la vague de coronavirus qui touche l’Europe et déborde nos systèmes de santé, et en l’absence d’études scientifiques relatives à un protocole de prise en charge de l’infection à coronavirus ayant un niveau de preuve suffisante pour être reconnu universellement par les associations médicales, nous prenons la décision d’évoquer l’article 35 des principes éthiques de la déclaration d’Helsinki (publié par l’Association Médicale Mondiale) qui stipule que « des interventions non avérées doivent être envisagées si elles offrent une chance de sauver la vie, rétablir la santé ».

Dans ce contexte exceptionnel, nous nous permettons de lister les remèdes naturelles susceptibles d’aider les personnes à lutter contre cette infection même si il n’existe pas d’étude scientifique bénéficiant d’un niveau de preuve suffisant pour les associations de médecine. Plus généralement, les remèdes listés sont également efficace pour traiter le syndrome grippal.

 

Huiles essentielles pour traiter le syndrome grippal

 

Les huiles essentielles efficaces contre le syndrome grippal et les virus donc à priori contre le coronavirus sont :

 

Comment choisir l’huile essentielle qui vous convient?

Lors des infections virales, au cours des 4 à 7 premiers jours de la maladie, seul le virus vous agresse. Passé ce délai de 4 à 7 jours, l’infection virale se complique souvent d’une infection bactérienne. Les expectorations deviennent alors plus purulentes et la fièvre peut repartir à la hausse. Dans cette deuxième phase, il convient d’adopter des huiles essentielles qui sont aussi bien efficaces contre les virus que contre les bactéries.

En cas d’atteinte virale pure, c’est à dire au cours des 4-7 premiers jours du syndrome grippal, l’huile essentielle de cyprès ou de laurier noble sont à privilégier. En cas de rebond de la fièvre et de l’augmentation de la purulence des expectorations, l’huile essentielle de ravintsara, de tea tree ou de thym sont à privilégier. En cas de fatigue très importante avec une frilosité marquée, l’huile essentielle de cannelle est recommandée.

 

Posologie pour les huiles essentielles:

  • Si vous n’utilisez qu’une seule huile essentielle : 2 gouttes 5x par jour.
  • Si vous utilisez un mélange de plusieurs huiles essentielles : 2 gouttes 5x par jour.

 

Macérats pour traiter le syndrome grippal

 

Les macérats (mère ou en dilution 1DH) efficaces contre les virus donc à priori contre le coronavirus sont :

  • Macérat de bourgeons de peuplier (potentialise le macérat d’aulne et doivent donc être utilisé ensemble pour plus d’efficacité)
  • Macérat de bourgeons d’aulne (potentialise le macérat de peuplier et doivent donc être utilisé ensemble pour plus d’efficacité)
  • Macérat de bourgeons de cassis (adaptogène et tonique surrénalien modéré qui contient de la quercétine, flavonoïde anti-viral*)
  • Macérat de sapin pectiné
  • Macérat de bourgeons de rosier (action anti-virale* grâce à la quercétine, mais également de l’acide gallique* et de l’acide ellagique* mise en évidence par le Dr Pol Henry – découvreur des macérats de bourgeons)
  • Macérat d’érable champêtre (source : écrits du Dr. Pol Henry)
  • Macérat de bouleau pubescent (source : écrits du Dr. Pol Henry)

 

Posologie pour les macérats:

  • Pour les macérats-mères
    • Si vous n’utilisez qu’un seul macérat mère : 20 gouttes 3x par jour.
    • Si vous utilisez un mélange de plusieurs macérats mères : 20 gouttes du mélange 3x par jour.
  • Pour les macérats en 1DH
    • Si vous n’utilisez qu’un seul macérat dilué en 1DH : 150 gouttes 3x par jour.
    • Si vous utilisez un mélange de plusieurs macérats dilués en 1DH : 150 gouttes 3x par jour.

 

Extrait de plantes fraîches standardisées pour traiter le syndrome grippal

 

Les EPS ou Extrait de Plantes fraîches Standardisées efficaces contre les virus donc à priori contre le coronavirus sont :

  • EPS d’echinacea (ne fonctionne pas si l’extraction a eu lieu à l’eau).
  • EPS de cyprès
  • EPS de millepertuis
  • EPS de sureau

 

Posologie pour les EPS:

  • Si vous n’utilisez qu’un seul EPS : 1 cuillère à café dans un verre d’eau, 3x par jour.
  • Si vous utilisez un mélange de plusieurs EPS : 1 cuillère à café du mélange dans un verre d’eau, 3x par jour.

L’image ci-dessous illustre les résultats de l’étude scientifique sur les effets antiviraux de l’EPS de cyprès:

Coronavirus

 

Autres produits naturels pour traiter le syndrome grippal

 

D’autres produits naturels sont également efficaces contre les virus donc à priori contre le coronavirus :

  • Propolis: résines et cires anti-oxydantes communes riches en flavonoïdes (pinocembrine, chrysine, galangine myricétine, quercétine…) possédant des propriétés anti-virales*.
  • Astragale
  • L-Glutamine : 500 mg 3x par jour (La L-glutamine est la source énergétique principale des lymphocytes lorsqu’ils sont activés).
  • Zinc*: 15 mg 3x par jour pendant 15 jours maximum à ce dosage car il stimule non seulement l’immunité antivirale mais exerce également une action antivirale directe par inhibition du déshabillage viral, de la transcription du génome viral, et de la traduction et la transformation des protéines virales.
  • Vitamine C: La vitamine C doit être associé avec de la B6 pour éviter la synthèse d’acide oxalique et ainsi éviter le risque de formation de calculs rénaux d’oxalate de calcium
    • 1g à effet retard par jour en préventif (ne pas utiliser en cas d’insuffisance rénale sévère c-à-d eGFR< 30ml/min)
    • 3g à effet retard par jour en cas d’infection virale (ne pas utiliser en cas d’insuffisance rénale sévère c-à-d eGFR< 30ml/min).
  • Chlorure de magnésium : 1 sachet de 20g dilué dans un litre d’eau
    • En cas de maux de gorge : faire des gargarismes
    • En cas d’attaque virale affectant les bronches et le parenchyme pulmonaire : boire 1/3 de verre 3x par
  • Teinture d’iode à 5% (réservé aux patients qui ne souffrent pas d’hyperthyroïdie) :
    • En cas de maux de gorge : appliquer 1 trait de teinture d’iode long de 5 cm en vis-à-vis de la douleur sur la peau à répéter 1x par jour jusqu’à disparition de symptôme, maximum 5 jours.
    • En cas d’atteinte bronchique ou du parenchyme pulmonaire : appliquer 1 trait de teinture d’iode long de 5 cm sur la peau de chaque espace intercostal à répéter 1x par jour jusqu’à disparition de symptôme, maximum 5 jours.
  • Glutathion: le glutathion dispose aussi d’une activité antivirale (Etude disponible sur Pubmed : Glutathion increase by the n-butanoyl glutathion derivative (GSH-C4) inhibits viral replication and induces a predominant Th1 immune profile in old mice infected with influenza virus, …)
  • Acide alpha lipoïque : (Etude disponible sur Pubmed : α-Lipoic acid attenuates coxsackievirus B3-induced ectopic calcification in heart, pancreas, and lung, …).
  • Bâton de réglisse (à éviter si vous souffrez d’hypertension) ou EPS de réglisse
  • Huile vierge pressé à froid riche en oméga 3 : huile de lin, d’onagre, bourrache, poisson (EPA, DHA).

 

Un dernier conseil

 

  • Les plantes fonctionnent en synergie. Pour cette raison, les ordonnances de pharmacopée de la médecine chinoise (MTC) contiennent en moyenne 12 plantes. Elles contiennent presque toute de la réglisse (Gan Cao) car la réglisse permet de dégager les toxines accumulées en intracellulaire.
  • La vitamine C est potentialisée par le zinc et le sélénium. Prendre de la vitamine C isolément reviendrait à en réduire considérablement l’efficacité. Il convient de l’associer avec le zinc et le sélénium ainsi qu’à de la B6 pour éviter sa transformation en acide oxalique.
  • Le glutathion est le pendant extracellulaire de l’acide alpha lipoïque. Tous deux sont anti oxydant mais le glutathion a une action majoritairement extracellulaire alors que l’acide alpha lipoïque a une action intracellulaire.
  • Éviter les plantes qui stimulent trop fortement l’immunité afin de limiter la réponse inflammatoire. Cette liste comprend l’éleuthérocoque, le ginseng rouge, le ginseng blanc coréen, la rhodiole sauvage (très chaude selon la médecine chinoise).
  • Le Ginseng américain (Xi Yang Ren) n’est pas un tonique puissant. Il s’agit d’une plante tiède voir neutre selon la médecine chinoise. Vous pouvez en consommer régulièrement.

 

Pour lutter contre l’angoisse, l’anxiété et la rumination

  • Teinture mère de rhodiole – valériane – passiflore : 20-30 gouttes 3x par jour
  • Magnesium (orotate de magnésium ou glycérophosphate de magnésium)
  • Huile de CDB : 5 gouttes sur un morceau de pain 3x par jour
  • Tisane de CBD : à volonté.
  • Fleurs de CBD : 2-3x par jour.

Cliquez sur les produits pour en savoir plus :

Huile essentielle de cyprès Nabio

Huile essentielle de Cyprès, Nabio, 10 ou 15ml

CHF11.90CHF16.70

Huile essentielle de laurier noble Nabio

Huile essentielle de Laurier Noble, Nabio, 10 ou 15ml

CHF12.90CHF22.95

Macérat de cassis Alphagem

Macérat mère de cassis, Alphagem, 50ml

CHF29.00

Macerat d'aulne Alphagem

Macérat mère d’Aulne, Alphagem, 50ml

CHF29.00

*Références

  1. Yao C, Xi C, Hu K, Gao W, Cai X, Qin J, Lv S, Du C, Wei Y. : Inhibition of enterovirus 71 replication and viral 3C protease by quercetin. Virol J. 2018 Jul 31;15(1):116. doi: 10.1186/s12985-018-1023-6.
  2. Wu W(1), Li R(2), Li X(3), He J(4), Jiang S(5)(6), Liu S(7), Yang J(8)(9). : Quercetin as an Antiviral Agent Inhibits Influenza A Virus (IAV) Entry. Viruses. 2015 Dec 25;8(1). pii: E6. doi: 10.3390/v8010006.
  3. Mahmood N(1), Piacente S, Pizza C, Burke A, Khan AI, Hay AJ. : The anti-HIV activity and mechanisms of action of pure compounds isolated from Rosa damascena. Biochem Biophys Res Commun. 1996 Dec 4;229(1):73-9.
  4. O’Hara BA et al. Virus Res. (2014) : Gallic acid-based small-molecule inhibitors of JC and BK polyomaviral infection. Virus Res. 2014 Aug 30;189:280-5. doi: 10.1016/j.virusres.2014.06.008. Epub 2014 Jun 21.
  5. Bupesh Giri et alii : Antiviral activity of Ellagic Acid against envelope proteins from Dengue Virus through Insilico Docking International Journal of Drug Development & Research 6(2):205-210 · August 2014.
  6. Kratz JM, Andrighetti-Fröhner CR, Leal PC, Nunes RJ, Yunes RA, Trybala E, Bergström T, Barardi CR, Simões CM., « Evaluation of anti-HSV-2 activity of gallic acid and pentyl gallate »,Biol Pharm Bull, vol. 31, no 5,‎ 2008, p. 903-7.
  7. Serkedjieva J(1), Manolova N, Bankova V. : Anti-influenza virus effect of some propolis constituents and their analogues(esters of substituted cinnamic acids). J Nat Prod. 1992 Mar;55(3):294-302.
  8. Kujumgiev A(1), Tsvetkova I, Serkedjieva Y, Bankova V, Christov R, Popov S. : Antibacterial, antifungal and antiviral activity of propolis of different geographic origin. J Ethnopharmacol. 1999 Mar;64(3):235-40.
  9. Shimizu T(1), Hino A, Tsutsumi A, Park YK, Watanabe W, Kurokawa M. : Anti-influenza virus activity of propolis in vitro and its efficacy against influenza infection in mice. Antivir Chem Chemother. 2008;19(1):7-13.
  10. Schnitzler P(1), Neuner A, Nolkemper S, Zundel C, Nowack H, Sensch KH, Reichling : Antiviral activity and mode of action of propolis extracts and selected compounds. Phytother Res. 2010 Jan;24 Suppl 1:S20-8. doi: 10.1002/ptr.2868.
  11. The Role of Zinc in Antiviral Immunity. American Society for Nutrition 2019. Adv Nutr 2019;0:1–15. Scott A Read et al.
  12. Phytochemical analysis and in vitro antiviral activities of the essential oils of seven Lebanon species.
1
Copy link
Powered by Social Snap